L’innovation dans les faits pas dans les discours

L’innovation dans les faits, pas dans les discours

Published on November 24, 2017

Marie-Anne FOUROT

Telle est l’ambition clairement annoncée par Pierre Maudet, conseiller d’Etat chargé du département de la sécurité et de l’économie, lors de l’évènement GE:Ci2 organisé par l’Etat de Genève, par le biais de la DG DERI, avec le soutien de nombreux partenaires privés. Objectif(s) atteint(s) ?

Derrière ce nom inspiré de l’équation d’Einstein – GE:Ci2 – se cache un concept assez simple sur le papier : réunir à Genève – pôle d’attraction et d’avenir, axé à l’international – tous les acteurs de l’innovation. Au delà de la volonté, l’accent a été mis sur l’action afin que – je cite – “se réunissent visionnaires et pragmatiques”.

 Objectif 1 : réunir pour rendre visible l’écosystème des acteurs de l’innovation.

Participants à cet après-midi, nous pouvions déjà nous réjouir que le premier pas soit – enfin – accompli : réunir les acteurs économiques et académiques, publics et privés, investisseurs, financiers, start-up, PME et grands groupes, autour d’une vision commune, l’innovation. C’était une première et l’objectif a été atteint.

Nous étions 700 invités au campus de la HEAD pour assister, de 15:30 à 21:30, à l’évènement qui se déclinait, après l’introduction officielle de Pierre Maudet et de @Nicholas Davis (Head of Society and Innovation du World Economic Forum) en quatre parties :

– session 1 : “Innovation Secret Recipe”, – session 2 : “Durabilité, nouvel Eldorado pour Genève”, – session 3 : “How to use the Business Model Generation”, – session 4 : Expériences innovantes et net-working.

 Objectif 2 : des paroles aux actes.

Les enjeux ont été exprimés et sans détours ; c’est un impératif de passer de la vision à l’impact, que les nouvelles technologies ne soient que des outils pour nous conduire à changer notre mode de gouvernance, qu’il soit centré sur l’humain afin que nous puissions enfin mener la 4ème révolution industrielle humaniste, basée sur le respect des “SDG”, i.e. Sustainable Development Goals de Genève.

Sans avoir la prétention de revenir sur les nombreuses interventions des CEO, COO, Partners ou Vice President ou Senior Vice President, expliquant chacun leur recette de l’innovation et leur réelle mise en place (ce dont nous pouvons nous féliciter), nous pouvons surtout saluer le fait que la première pierre de l’édifice fut posée hier.

Les acteurs de l’innovation sont invités à collaborer en étant cartographié et surtout à s’enregistrer sur la plate-forme “Innovation Finder” nouvellement lancée par la @Fondation Nomads, avec le soutien logistique d’Amaris et politique de l’Etat de Genève. Sabrina CohenDumani, sa présidente, explique qu’il s’agit de fédérer les acteurs de l’innovation, de créer des liens entre les différents écosystèmes économiques, académiques etc. pour réunir et faire savoir les compétences locales, régionales puis nationales. Genève en est le point de départ mais la plate-forme se veut bien évidemment nationale, afin que de local à globale, puisse naître l’intelligence collective. Objectif atteint.

 Objectif 3 : de la plate-forme au lieu … puis à la constitution d’un fonds

Tous les secteurs sont concernés, des laboratoires des géants des consumer goods aux ONG, aux acteurs de l’humanitaire et aux greentech, pour ne nommer qu’eux. A ce titre, les propos de Mr Olivier Delarue – CEO du Global Humanitarian Lab* – font mouche : il rêve de voir naître l’éco-système helvétique idéal, réunissant la Health Valley, la Digital Valley et la Humanitarian Valley. Nous avançons dans cette direction puisque le GHL* se veut le point de contact, de convergence d’un monde humanitaire en réalité très fragmenté. Convergence. Collaboration.

Les notions et les outils s’humanisent. De la plateforme numérique mettant en contact virtuellement les humains, nous en venons enfin à visualiser la forme humaine et concrète de cette collaboration, de la réunion physique des acteurs de l’innovation. Comment ? Par la voix de @Jean-Luc Favre, président de l’UAPG et du comité de pilotage de la Fondation Nomads, annonçant l’ouverture d’un “campus”: “l’Innovation Bridge”, 30 000 m2 financé à l’horizon 2020. Ce lieu de rencontre de l’innovation – “l’Innovation Bridge” – comprendra des espaces de co-working, des FabLabs, des auditoriums, des workshops, des
espaces dédiés à la formation et 6 hubs regroupés autour des thèmes de la mobilité (Smart Cities), de la cyber-sécurité, de l’eau, des métiers du futur, de la HealthTech et du FoodTech. Gageons que les acteurs de ces éco-systèmes, deuxième mot clé de la journée après l’innovation, puissent enfin bénéficier des conditions les plus favorables à l’échange, au partage des idées, des projets, des technologies et des moyens au service de l’Humain. Objectif à atteindre…

This Post Has One Comment

  1. Its like you read my mind! You seem to know a lot about this, like you wrote the book in it or something.
    I think that you could do with a few pics to drive the message home a bit, but instead
    of that, this is magnificent blog. A fantastic read.
    I’ll definitely be back.

Leave a Reply

Close Menu