La transition énergétique est aujourd’hui en marche en réponse à l’urgence climatique. Dans ce contexte, l’hydrogène en tant que vecteur d’énergie représente une opportunité exceptionnelle, en particulier pour le transport lourd. Un véhicule électrique hydrogène produit de manière autonome le courant qui alimente les moteurs de son groupe motopropulseur. Aucun rejet dans l’atmosphère de fumée, de gaz ou de particule. Le véhicule n’émet que de l’eau.

La mission de ce projet à fort impact

Le projet « GoH! – Generation of Hydrogen » a pour objectif de démontrer la viabilité économique et technique d’une filière hydrogène entièrement suisse qui alimentera un camion de 40 tonnes afin d’accroître le bien-être et la qualité de vie de la population tout en apportant une réponse concrète aux objectifs de développement durable.

Le projet s’inscrit aussi dans les axes principaux de la Stratégie énergétique de la Confédération 2050 qui vise à diminuer la dépendance de la Suisse à l’égard des importations des énergies fossiles et promouvoir les énergies renouvelables locales tout en créant des opportunités d’investissement et des emplois.

La contribution des partenaires variés

Le projet «GoH!» est réalisé par un consortium d’entreprises, d’acteurs de la formation professionnelle et coordonné par la Fondation Nomads. L’hydrogène vert sera produit par les Services Industriels de Genève (SIG) par un électrolyseur et distribué par une station Migrol à Genève. Le camion est en cours de réalisation par LARAG sur la base d’un groupe motopropulseur électrique-hydrogène conçu par GreenGT. Il sera ensuite utilisé par Migros Genève pour ses livraisons à partir de l’automne 2020.

La Fondation Nomads identifie dans le projet tous les aspects liés à la formation professionnelle et la transformation des métiers relatifs à cette nouvelle filière en collaboration, notamment, avec l’UPSA, l’HEPIA et l’Université de Genève. Le développement d’une cartographie des compétences professionnelles clés en partenariat avec l’Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle (IFFP) permettra de clarifier les changements à opérer pour assurer la pérennité des métiers liés à la mobilité sur route. Des synergies nouvelles sont à établir afin d’assurer l’employabilité des professionnels en réponse aux besoins en mutation rapide du marché et la création d’emplois porteurs de sens, dans la mouvance des green jobs.

Partenaires du projet

Acteurs de la formation