L’hydrogène représente une opportunité exceptionnelle, en particulier pour le transport lourd. En réponse à l’urgence climatique et dans le cadre de la transition énergétique, le projet « GoH! – Generation of Hydrogen » a créé un véhicule électrique hydrogène produisant de manière autonome le courant qui alimente les moteurs de son groupe motopropulseur. Ce véhicule n’émet que de l’eau et ne rejette aucune fumée, gaz ou particules dans l’atmosphère.

Le projet « GoH! – Generation of Hydrogen » a pour objectif de démontrer la viabilité économique et technique d’une filière hydrogène verte entièrement suisse qui alimentera un camion de 40 tonnes. Il apporte également une réponse concrète aux objectifs de développement durable tout en augmentant le bien-être et la qualité de vie de la population.

Le projet s’inscrit dans la Stratégie énergétique de la Confédération 2050 qui vise à diminuer la dépendance de la Suisse à l’égard des importations des énergies fossiles et à promouvoir les énergies renouvelables locales tout en créant des opportunités d’investissement et des emplois.

Un consortium de 5 partenaires

Migros Genève, GreenGT, SIG, LARAG, et la Fondation Nomads ont innové pour créer une mobilité zéro émission, 100% hydrogène, locale et renouvelable qui relève le défi de la mobilité durable. De la production d’hydrogène vert par électrolyse, à son utilisation dans la mobilité des poids lourds, les compétences de tous ont permis de faire rouler un camion de 40 tonnes fonctionnant avec un groupe motopropulseur électrique-hydrogène.

Un laboratoire pour la formation

L’un des objectifs du projet « GoH! – Generation of Hydrogen » est également de participer à l’évolution des métiers et de la formation de demain de toute la chaîne de l’hydrogène pour anticiper les demandes d’un monde du travail en pleine transition. Un partenariat a été conclu avec la Haute École en formation professionnelle (HEFP) pour développer une approche flexible visant à adapter rapidement les formations initiales et continues impactées par l’introduction de l’hydrogène vert dans la mobilité.

L’approche utilisée sera ensuite modélisée pour permettre le développement rapide des compétences (upskilling/reskilling) dans toute autre situation où une technologie/innovation arrivera sur le marché de l’emploi.